Menu actions HALTE SIDA

Présidente Fondatrice et Vice-Président

advertisement

advertisement

advertisement

Nos coordonnées

Association HALTE SIDA
90 av Général Leclerc
92340 Bourg La Reine

18 Mai 2003 - Repas et don de moustiquaires

Alonso Unsure

Les mères de l’association HALTE-SIDA désormais visitent tous les dimanches plusieurs quartiers de Pointe Noire ou résident des orphelins pour leur offrir un repas. Les orphelins à qui les mères doivent rendre visite sont toujours prévenus à l’avance.
Ce 18 Mai, l’association a reçu un don de moustiquaires de la part d’une personne expatriée française. L’utilisation de moustiquaires est une nécessité lorsque l’on vit dans un pays tropical tel que le Congo.

Pour voir les photos, cliquez ici

En effet, les moustiquaires permettent de protéger les personnes des piqûres de moustiques qui malheureusement véhiculent une maladie parfois mortelle appelée paludisme ou malaria. Beaucoup des orphelins de HALTE SIDA n’en disposant pas, ce don a permit à l’association d’en offrir à certains d’entre eux.


Aidées par les jeunes bénévoles de l’association, les mères d’HALTE-SIDA ont préparé un repas composé d haricots et de poisson. Le repas a été préparé au siège et a ensuite été embarqué dans de grosses marmites puis emmené directement au domicile des orphelins.


C’est la société Alucongo qui nous a fait don de 6 grosses marmites et 2 cuvettes et nous remercions vivement son Directeur Général et la directrice des Etablissement Gumez pour leur attention particulière accordée à l’action de HALTE-SIDA.
A l’aide de 5 taxis, nous avons formé une cantine ambulante qui passait dans plusieurs quartiers pour la distribution de la nourriture qui a commencé à 13h30. Les bénévoles se sont rendus aux sites suivants : TiéTié, Kouikou, Siafoumou, Tchimbamba et Mpaka.

En fin de journée, nous avons été touchés par une triste nouvelle. Une mère veuve et malade qui avait 4 enfants que nous avions prit en charge, venait de décéder. Cette journée qui avait commencé avec la joie s’est terminée par des larmes. Nous espérons trouver rapidement des parrains pour ces enfants.