Menu actions HALTE SIDA

Présidente Fondatrice et Vice-Président

advertisement

advertisement

advertisement

Nos coordonnées

Association HALTE SIDA
90 av Général Leclerc
92340 Bourg La Reine

15 Avril 2006 - Repas Pascal

Le samedi 15 avril 2006, l’Association Halte-SIDA a accueilli à son siège (Pointe-Noire, CONGO) plus de 200 enfants orphelins du Sida qui ont partagé, un repas à l’occasion de la fête de Pacques. A l’image des Juifs de l’agneau pascal, ces enfants démunis, qui ont perdus leurs parents suite à la pandémie du VIH, ont donc communié ensemble, grâce à l’action bienfaisante de Halte-SIDA.

pour voir les photos, cliquez ici

L’Association que dirige Mme Célestine BAGNIAKANA a collecté des dons offerts par des personnalités et entreprises sensibles au sort de ces orphelins, et qui ont répondu favorablement à l’appel de Halte-SIDA. Pour la circonstance, les « mamans volontaires » de Halte-SIDA ont eu l’appui moral du Directeur départemental de l’Action sociale, Monsieur André NKOMBO-LOUFOUKOU.

Parmi les autres donateurs, on peut citer le Commissaire central de la ville de Pointe-Noire qui a apporté son soutien personnel à cette action ; Madame LABARRE, d’UNICONGO, toujours présente ; les Etablissements AGIMEX et GUENIN ; le Crédit-Lyonnais ; SCORE ; CHEVRON, les Etablissements SADI ; Madame Michelle ARTAUX de Nantes ; Maître VANIE et Monsieur VINCENT depuis le Havre ; Super Market Amadou ; etc.…

La particularité de cette année est que ces orphelins ont eu un repas à emporter : poisson, manioc, pain, charbon de cuisson, huile, mais aussi des vêtements. Chaque enfant est ainsi reparti à son domicile avec son sachet plein de vivres sous la main !

Grâce à l’action bienfaitrice des donateurs, on notera cette année que l’Association Halte-SIDA a réussi à financer les frais de scolarité et les droits de participations aux examens scolaires des enfants orphelins dans le besoin, recueillis par des grands-parents eux-mêmes démunis et souvent à la retraite. Certains enfants ne sont plus sur les bancs des écoles. Ils sont donc placés au Centre d’accueil des mineurs de Mvou-Mvou où ils apprennent la soudure et la mécanique pour les garçons, la coiffure et la broderie pour les filles. Un motif de satisfaction pour Madame BAGNIAKANA qui avoue que la tache est difficile mais exaltante. Cette satisfaction se manifeste également par la solidarité des donateurs qui répondent à son appel. Elle souhaite qu’il y ait davantage de personnes de bonne volonté pour soulager le sort des orphelins victimes d’un fléau qui ravage le Continent.

article rédigé par Paul TCHOMVO